Facebook se voit comme Youtube plutôt que Netflix en payant les vidéos

Facebook se voit comme Youtube plutôt que Netflix en payant les vidéos

Facebook se voit comme Youtube plutôt que Netflix en payant les vidéos

Lors de la dernière présentation des bénéfices du dernier quart de l’année financière, le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, annonçait qu’il aimerait se concentrer davantage sur les vidéos aux contenus courts. Alors que de nombreux journalistes l’interrogeaient quant à la stratégie vidéo du réseau social, Zuckerberg a simplement répondu : « Je vois la vidéo comme une importante tendance », ce qui laisse entendre aujourd’hui que Facebook va lourdement investir dans ce secteur d’activités.

En effet, il se pourrait que le réseau social californien commence à payer les vidéastes pour le contenu qu’ils créent mais aussi pour le revenu publicitaire que leurs réalisations vont générer grâce aux partages sur leur fil d’actualité et leur onglet Vidéos (de leur page Facebook).

Malgré les études qui ont été réalisées avec TV Studios ou le dit développement d’un boîtier TV Box, Facebook ne souhaitent pas encore mettre les pieds dans un plein investissement ou le financement de shows télévisés ou la production de films. Mark Zuckerberg notait à ce propos qu’il essayerait néanmoins dans le futur les vidéos aux formats plus longs ainsi que d’autres formats. Comprenons ici des formats de séries télévisés ou des émissions. Mais pour le moment, l’objectif principal reste les contenus courts.

Dès lors, on comprend que Facebook est plus intéressé par un modèle Youtube, qui collecte largement des clips vidéos de courts et moyen formats plutôt que le modèle Netflix, qui lui demandent un investissement plus lourd en terme de productions de contenus (spectacles, documentaires et films).

Le directeur financier de Facebook, David Wehner, déclarait justement à ce propos que leur objectif était de démarrer ce nouvel écosystème via l’onglet Vidéo du réseau social. Ils étudient actuellement un large éventail de contenus possibles. Pour ce faire, Facebook projette de payer d’avance le contenu initial, ce qui permettra d’attirer plus de spectateurs vers son offre vidéo et donc de faire de son onglet vidéo une place pertinente pour des clips et des avant premières, par exemple. Ceci est similaire à ce que le réseau social avait déjà fait pour stimuler l’intérêt pour Facebook Live.

« Nous allons très certainement initier le contenu pour lancer ce nouveau écosystème. » ajoutait Wehner.

Donc, au final, Facebook espère obtenir assez de spectateurs pour régénérer des revenus nécessaires à la rémunération des vidéos afin d’assurer la bonne pérennité des contributions.

« Nous avons besoin d’être capable d’amener cela vers un business modèle qui fonctionnera avec de la publicité. » disait Wehner.

Mark Zuckerberg croit que le nouvel onglet vidéo, qui est maintenant diffusé à l’ensemble des utilisateurs américains, va changer le comportement de visionnement des vidéos sur Facebook. A l’heure actuelle et de ce qu’on peut en voir de notre propre expérience, les utilisateurs visionnent de manière aléatoire les vidéos de leur fil d’actualité. Ces mêmes personnes regardent essentiellement ces vidéos durant leur temps libre quotidien. Il n’y a pas encore de véritable comportement d’usage. Néanmoins, Zuckerberg ajoutait que les premières pratiques sont bonnes et que l’onglet vidéo deviendra le lieu de visionnage principal pour ses utilisateurs.

D’après le patron du réseau social, ce chemin vers l’onglet, combinée à un business modèle sain et pensé à long terme, pourra attirer des contenus de qualité sur une base régulière (comme des épisodes). Cela signifie également l’inclusion d’annonces avec un design qui n’effraie pas les spectateurs. Ces épisodes pourront inclure des émissions de télévision d’une demi heure comme on peut le voir déjà sur Youtube. Zuckerberg voit alors son onglet vidéo comme une intéressante manière de suivre les vidéos de nos personnalités favorites et la possibilité de se tenir au courant de leurs dernières réalisations.

Si le CEO de Facebook a justement nommé la vidéo comme une « importante tendance », c’est pour une bonne raison. A mesure que les écrans deviennent plus grands, les connections plus rapides, les caméras mobiles plus performantes, le contenu vidéo devient de plus en plus omniprésent et de plus en plus facile à visionner, que vous soyez chez vous ou en déplacement. Alors que la navigation dans vos galeries photos peut demander un petit effort supplémentaire (un coup de pouce vers la droite ou la gauche), les vidéos elles offrent une relaxante et immersive échappée de votre routine.

Facebook et Instagram répondent déjà beaucoup à ce besoin de détachement quotidien et maintenant ils sont entrain de s’intégrer encore plus dans un monde où les téléphones sont nos nouveaux téléviseurs.

Notre avis

Pour conclure et pour vous donner notre avis, nous sommes bien évidemment très intéressés par ces nouvelles annonces et nous pensons que l’onglet vidéo et le développement de cet aspect deviendront des outils primordiaux à l’élargissement de vos affaires. Que vous soyez un artiste, un particulier ou une entreprise, la vidéo est aujourd’hui un contenu riche et viral, il est évident que tout business doit dès à présent réfléchir à des stratégies marketing autour de ce contenu pour toucher et fidéliser davantage votre clientèle.

No Comments

Post A Comment